Psychologies plurielles

  1. Groupe Joie : 
 

Mot de deux bonnes copines, M.F. et L.D. le 17/03/2013

 

"Ah chère Cécile, tu nous as invitées il y a un peu plus d’un an déjà, petit groupe de 4 copines (pour le moment), à partager tes soifs, tes attentes, tes angoisses, ton Espérance… Et ton cheminement !… Et ton Energie !… Ta force de vie !… Tes découvertes !…

 

C’est merveilleux de vibrer avec toi, dans ta détermination à avancer…

 

C’est bien toi, ça ! Tu nous appelles, tu nous provoques, tu nous secoues ! Et ce n’est pas toi seulement la bénéficiaire du « travail », nous le sommes aussi. Nous profitons toutes  largement de ces moments d’échanges, de partages. Nous en sortons toujours confortées, solidifiées, paisibles, et enchantées… Parfois aussi « embarquées » dans de nouvelles turbulences, mais avec une confiance accrue ! Voilà ce que nous expérimentons dans le « groupe JOIE »…

 

 

Mot de Cécile

 

Le mot cancer arrive toujours à nos oreilles en provoquant un état d’angoisse pour ne pas dire de panique quand, en plus, on entend le radiologue ajouter… sur le pancréas.

 

Psychologue depuis la fin de mes études mais en quête d’un supplément d’âme depuis toujours, je me suis instantanément tournée vers une amie (de presque trente ans de plus que moi !) afin de lui glisser dans l’oreille “j’ai peur, autour de moi tout le monde a peur… s’il te plait, aide moi à ne pas surcharger mon corps de tout cela”… et le groupe Joie est né.

 

Ce fut notre parti-pris : libérer les angoisses, libérer la pulsion de vie en passant le plus souvent possible par la Joie. Nous sommes tous des êtres incroyablement doués mais des “handicapés du talent”. Oui, nous ne savons pas comment utiliser nos talents… et comme “il y en a plus dans plusieurs têtes que dans une”, c’est en groupe que nous cherchons.

 

Ce cancer est devenu une opportunité d’évolution pour moi et pour d’autres.

 

Nous nous voyons une à deux fois par mois et cherchons par exemple :

 

  • Comment techniquement et spirituellement diminuer une angoisse ?

  • Comment honorer et utiliser à bon escient toutes les saisons de la vie, de l’année, de nos humeurs, de nos cycles…

  • Comment gérer nos stress ? N'est-ce pas grâce à notre détresse que nous sommes appelants de nouvelles Forces ?

  • Comment gérer les chocs, psychologiques, affectifs ?

  • Quelles sont les sources de nos joies, de notre JOIE ?

  • Comment accueillir ou gérer les pressions (oppressions, suppressions, surpressions, dépressions) qui nous affectent ?

  • Comment évacuer les "encombrants" qui alourdissent nos existences ?

  • La Force des retournements...

 

 

Suivant le cycle de ma maladie, mes amies sont venues autour de mon lit, puis ayant repris des forces nous allions dans mon séjour mais je restais allongée sur le canapé et maintenant, oh Joie, je peux aller chez elles…

 

Nous prenons le temps de savourer les étapes de la vie, ses hauts et ses bas. Elles m’enseignent la patience de la vie en évolution tout en respirant le Souffle de Vie.

 

 

   2.  Psychologie
 

Mots pour mon « psy  Lillois»… qui soigne mes maux. 

 

Je chemine aussi grâce à un rendez vous individuel, un peu plus d’une fois par mois, avec un soignant exceptionnel.

 

Oui, j’aimerais aussi offrir un merci tout spécial à mon psychiatre avec qui je travaille depuis plusieurs années. Il supervisait mon travail de psychologue à l’hôpital mais à l’annonce de ma maladie, il est passé du statut de superviseur à celui de psychiatre-psychologue-accompagnateur de vie…

 

Cher monsieur, votre exceptionnelle bienveillance, votre ouverture du cœur mais aussi votre connaissance de la médecine sont des aides précieuses et réconfortantes. J’ai beaucoup de chance que vous ayez été sur ma route à ce moment crucial de ma vie.

Merci pour ce chemin que l’on parcourt ensemble. 

 

 

Mots pour Maurice Clermont, psychologue québécois, que je retrouve 2 fois par an en Belgique.

 

(en cours d'écriture)