• Cécile

Cécile en mars 2016 #48


«Nous ne sommes rien de plus que le reflet de quelque chose et ainsi sommes beaucoup plus que nous croyions être.»

Texte inscrit sur une Terre cuite de Gabriel Sébastien Simonet dit Sébastien,1950

Ce mois-ci, difficile d’écrire ma news, ma pétition pour l’amour.

Entre un IRM médullaire qu’il a bien fallu que je subisse et qui a confirmé une lésion sur une vertèbre, des globules rouges « gloutonnés » par la chimio et donc 2 culots de sang à recevoir, le mois fut tristounet et souvent passé dans ma grotte.


Côté bilans… je les supporte de moins en moins. Au début de mon parcours santé, je voulais savoir ce que racontait mon corps. Aujourd’hui, tant que c’est possible, je demande à reculer le bilan… qu’on me laisse tranquille ! C’est trop dur tous ces hauts et ces bas, ces verdicts. Même s’ils peuvent être positifs, en moi-même je pense encore trop : « aujourd’hui en haut, demain en bas »… Je n’arrive pas, actuellement, à croire que je pourrai vivre longtemps à ce rythme là.


Et pour être tout à fait honnête, question spirituelle, cette route vers Pâques, que l’on a beau m’expliquer année après année, me plonge à chaque fois dans des affres douloureuses.


Et ce serait mauvaise foi de vouloir vous faire croire que tout fut noir.


Quand je retrouve un peu de bon sens, d’ouverture, je vois tout le chemin parcouru, les mutations que je vis, jour après jour.

La plus puissante est quand je sens que je fais partie d’un TOUT qui me dépasse.


Je conscientise que mon corps vit des perturbations comme la terre et ses habitants en de nombreux endroits. D’ailleurs, toi aussi, lecteur, tu vis tes turbulences.

L’univers, notre planète, nous tous, nous sommes en mutation. Elle est indispensable, nous n’avons pas le choix. Cette mutation nous pousse dans nos retranchements, dans nos essentiels. Nous avons « juste » la possibilité d’être heureux de muter ou alors de vivre déprimés, tendus, agressifs.

Dans les 2 voies, dépression ou alliance, il y aura de la souffrance mais aussi de la joie. Aucune route n’est meilleure que l’autre, chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a ou ce qu’il est à l’ instant. Ne nous jugeons pas, dans les 2 cas, c’est un immense appel à la Vie que l’histoire de l’humanité provoque en chacun de nous.


De mon côté, parfois je déprime, parfois je vais bien… sur les 2 routes, je suis consciente que je mute, plus ou moins rapidement… quoique, qui suis-je pour savoir évaluer le temps nécessaire?

Quand j’oublie que mon corps, mais aussi TOUT mon être, mute pour davantage de Lumière et d’Amour, je vais mal et ma vie est difficile, Monsieur Cancer gagne la partie sur mon moral. Ce mois-ci ce fut le cas.


Rendez-vous en avril, le mois de mon anniversaire, peut-être que je regarderai la vie d’une façon plus douce et que je serai d’accord avec mon mari quand il me répète si souvent : vois comme tu es belle...

A propos d’anniversaire, laissez-moi vous partager une de mes joies : mes frères et sœurs ont prévu de venir, des 4 coins de France, me le fêter. Ne suis-je pas une grande chanceuse ?


Je t’embrasse chère lectrice, cher lecteur,

Cécile


#News

SI VOUS INDIQUEZ VOTRE NOM, IL SERA PUBLIE ! Vous pouvez indiquer uniquement votre prénom et mail

(Pour les commentaires écrits avant décembre 2015: les dates d'origine n'ont pas pu être reportées)

Retrouvez le communiqué de presse de sortie du livre :

Pour nous écrire ou commander un livre