• cecile

Sacrement des malades ou/et de guérison ?

Sari, 2 novembre 2014, je reçois le sacrement des malades.



Des petites mains invisibles ont préparé l'ermitage. Des bougies sont allumées, des roses colorent et font entrer le végétal dans ce lieu de vie et de prière.


La table est dressée, belle, accueillante.


A quelques pas de là, juste après la messe de la Toussaint, la petite troupe est prête, elle se met en route pour ce beau lieu.


Nous traversons une belle nature, montons quelques marches, échangeons les uns avec les autres afin de faire mieux connaissance mais peut être aussi pour alléger nos émotions, un grand rendez-vous nous attend.


5 sœurs du monastère de Bethléem (elles sont de 5 nationalités différentes) un frère moine qu'on appelle le frère Yann, mon mari, une de nos filles avec une de ses amies et moi-même.


Je suis très impressionnée, inquiète, un peu en boule comme recroquevillée. Me voilà arrivée à ce rendez-vous avec le Seigneur, rendez-vous avec le sacrement des malades que j'attends avec impatience. Vu les turpitudes du mois d'octobre j'ai eu peur de ne pas pouvoir retourner en Corse, c'était sans compter sur la puissance de l'énergie de tous, la prière de chacun, dont j'ai bénéficié et qui sans doute m'a fait récupérer très vite, à la grande surprise de mon oncologue.


Vivre avec ce cancer qui va et vient, se calme et repart à nouveau activement, passer de chimio en chimio... c'est une vie que je refuse, qui me fait toujours peur. Je ne me sens pas capable de vivre, en quelque sorte, au "rabais" même si en même temps je reçois tant et tant d'amour.


Alors quand le frère Yann m'a proposé de recevoir le sacrement des malades, j’ai pensé: "pourquoi pas, pourquoi pas m'ouvrir un peu plus à l'énergie Divine..."



Nous voilà tous les 10 serrés dans ce petit ermitage, ce sacrement a été très bien préparé par la communauté religieuse, les textes sont imprimés, les chants choisis, l'huile en belle position.


Tout le monde est prêt, la cérémonie peut commencer, et pourtant je continue à être en boule, "oh Seigneur aide moi à m'ouvrir, aide moi à recevoir la Vie, aide moi à accueillir qu'aujourd'hui ils sont tous là pour être des intermédiaires entre Toi et moi".

Gratitude, surprise, je réalise que petit à petit mon être se déroule, s'ouvre, s'apaise. Je ne peux pas regarder les autres, ils m'impressionnent tous beaucoup trop mais à l'intérieur de moi un sourire s'installe, mes mains s'ouvrent, le désir de me laisser faire s'épanouit. La chrysalide devient papillon, je m'émerveille.


Je sens ce sacrement des malades devenir, pas à pas, un appel à la Foi de guérison. Pourquoi se priver ? Nous pouvons tout demander au Seigneur, à Lui, ensuite, de raconter son projet de vie en moi.


Quelle folie d'appeler la guérison alors que mes médecins n'y croient pas ! Et pourtant oui, peut être que finalement une opération sera possible et qu'elle enlèvera tout le cancer de mon corps. Ce n'est pas suffisant pour une guérison dans le temps car mon être ne guérira vraiment que si j'intègre une vie sans cancer, une vie autrement, un être au monde habité par plus grand que lui alors dès maintenant j'apprends à "guérir".



Guérison physique, guérison spirituelle, relationnelle, affective... guérison de l'âme, chaque jour de ma vie.



Chère communauté de Sari, recevez la lumière qui m'habite, sachez la paix qui est descendue en moi petit à petit après ce moment sacré. Vos regards, votre vigilance, votre discrétion, votre foi qui déplace les montagnes et mon cœur... tout cela est imprimé en moi. Je vous emporte pour l'hiver qui m'attend, quel qu’il soit, j'espère ne jamais oublier que La Foi est plus grande encore que l'espérance et que la vie ne demande qu'à être vécue avec le Souffle de vie, Vie Divine.


Quand mon âme flirtera à nouveau avec le désespoir, je saurai que vous êtes là et que je peux appeler à l'aide.



Avec toute ma tendresse,


Cécile



#Spiritualité #Sacrementdesmalades #Guérir #Pagespiritualité

SI VOUS INDIQUEZ VOTRE NOM, IL SERA PUBLIE ! Vous pouvez indiquer uniquement votre prénom et mail

(Pour les commentaires écrits avant décembre 2015: les dates d'origine n'ont pas pu être reportées)

Retrouvez le communiqué de presse de sortie du livre :

Pour nous écrire ou commander un livre