• Philippe

Message aux proches #2

Un peu plus d’un mois après l’annonce :


Deuxième biopsie :

La maladie passe en force, cet invité indésirable, impose son rythme, vient maltraiter notre intimité. Les derniers prélèvements pancréas et foie prennent de nouveau une tournure compliquée.


Depuis quelques jours ma chambre est désertée pendant que Cécile est couchée de force dans des lits qu’elle n'a pas choisis, dans cet hôtel si peu étoilé, celui qui ne fait jamais rêver, une clinique.


Et, comme pour un voyage, il faut à chaque fois faire ses valises ! Quel voyage, quelle dépossession!


Une maison sans maman, des projets sans Cécile, des invitations sans elle, tout cela n’a pas beaucoup de sens. Jusque là nos éloignements étaient choisis, assumés, à durée déterminée, aujourd'hui l'inconnu domine. On ne maîtrise plus grand chose.


Les agendas sont passés à la lessiveuse et chaque jour ressemble un peu à un nouveau match d'impro...


Le prévisionnel est devenu incertain un peu dérisoire, à recomposer chaque jour.


Le président préside à peu de chose, rapatrié au nouveau siège de l'essentiel…


Débutant dans sa nouvelle expérience, il apprend beaucoup de nouveaux gestes à commencer par recevoir. Recevoir sans complexe toutes ces mains tendues, recevoir simplement de l’aide, quitter l'autosuffisance pour accepter une douce dépendance.

J’apprends à vivre avec cette nouvelle donne comme la trop grande communauté des « accompagnants ». Je deviens plus à l'écoute, sensible et réactif aux moindres signes et appels de nos enfants qui sont devenus la priorité n°1.

Des moyens considérables se déploient autour de nous tissant une toile d’amitié. Véritables cordes de rappel, ces gestes d'attention nous accrochent à la vie...


Les proches vous êtes comme un dispositif de secours discret et hyper efficace !


Nous testons votre arsenal avec les talents des amis : kit humour, kit douceur, kit fleuri, kit artistique, le kit chantant, le kit à en pleurer... et pour oublier les plateaux-repas insipides, le kit des cadeaux-repas ... autant de saveurs de vies.

Tous ces kits c'est l'arsenal du front avec aussi son ballet de petits messages, qui annoncent les douceurs des petits plats, les chants, les dessins, les balades et des soins énergétiques...

Les amis (et famille bien sûr) vous êtes des grands secouristes d’ailleurs je vous dis merci !

Dans cette guerre nous nous sentons aussi très soutenus par "les arrières", là où se tissent les stratégies alliées, où l'on se mobilise, dans la méditation, en guerriers pacifiques...


Votre regard de confiance est indispensable pour forger le notre.


Philippe.

#Accompagner #EchosdePhilippe

SI VOUS INDIQUEZ VOTRE NOM, IL SERA PUBLIE ! Vous pouvez indiquer uniquement votre prénom et mail

(Pour les commentaires écrits avant décembre 2015: les dates d'origine n'ont pas pu être reportées)